Livraison offerte dès 75 euros d'achat !

Ortie, la reine des jardins

Dans un jardin, on a tous connu au moins une mauvaise expérience avec elle et pourtant… l’ortie est loin d’être une mauvaise herbe au contraire c’est une plante médicinale d’exception.

La reine des jardin : l’ortie

Ortie vient du nom latin « Urtica » qui signifie « brûler ». Redoutée pour ses piqûres, l’ortie est pourtant la reine des jardin de par sa richesse en minéraux et oligoéléments, en vitamines et en protéines. Les poils des tiges et des feuilles de l’ortie synthétisent la même substance que les fourmis rouges et les abeilles : l’acide formique. Rassurez-vous : une fois séchée, elle perd ses propriétés urticantes. Les feuilles sont riches en minéraux (fer, calcium, potassium), en vitamines (A et C), en silice, en flavonoïdes. L’ortie est un aliment complet très nutritif. Elle contient par exemple 6 fois plus de vitamine C qu’une orange. 

Les propriétés thérapeutiques de l’ortie

Ses nombreux principes actifs lui confèrent plusieurs propriétés thérapeutiques : l’ortie tonifie l’organisme en le reminéralisant, accompagne la détoxification de l’organisme en éliminant les déchets métaboliques, diminue les douleurs rhumatismales, stimule l’immunité, rééquilibre les cycles menstruels féminins. Sa richesse en chlorophylle nourrit notre flore intestinale. Elle soutient l’immunité des personnes allergiques. Elle favorise également le traitement des problèmes de peaux. Je la conseille souvent en cas de grosse fatigue ou de convalescence, en cas de perte de cheveux importantes et aussi dans les tisanes pour les femmes car elle est riche en fer. 

Comment consommer l’ortie ? 

Dans votre alimentation en soupe ou en pesto, en tisane seule ou dans les mélanges de tisane chamazonia : exit toxines, belle peau, pour les tiff et milky way ou en poudre (1 bonne cuillère à café par jour).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rechercher