Menthe poivrée : plante médicinale

La menthe poivrée est une des plantes médicinales les plus connues. Elle est utilisée depuis l’Antiquité. Mentha piperita est une plante vivace très rustique. D’un point de vue botanique c’est un hybride : un croisement entre la menthe aquatique (Mentha aquatica) et la menthe verte (Mentha spicata). Sa hauteur peut atteindre un mètre. Ses feuilles sont légèrement velues, recouvertes de poils sécréteurs d’huile essentielle. Quand elles sont froissées, elle émettent une odeur de menthol.  Elles contiennent des acides phénols : de l’acide rosmarinique et de l’acide caféique, deux substances anti oxydantes. La menthe poivrée est riche en flavonoïdes et nous aide à protéger nos cellules contre les agressions et le vieillissement prématuré. 

Menthe poivrée : quelques exemples d’utilisation

Elle possède des vertus antalgiques, antiseptiques, antispasmodiques, carminatives, digestives, expectorantes, stomachiques et toniques. Elle peut être utilisée en infusion, en huile essentielle et en cataplasme.  En cas de digestion lente et de ballonnements, consommez la menthe poivrée sous forme de tisane. Elle favorise le bon fonctionnement du système digestif. Pour une cuillère à soupe de feuilles séchées, comptez 15cl d’eau chaude et laissez infuser 10 minutes.   En cas de maux de tête, appliquez une goutte d’huile essentielle de menthe poivrée sur les tempes des deux côtés de la tête, proche des racines de cheveux et massez. 

Précaution : son utilisation est à éviter pour les femmes enceintes ou allaitantes, pour les jeunes enfants, pour les personnes épileptiques ou encore asthmatiques. 

Si vous souhaitez en commander, c’est par ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.